Les résultats de la deuxième édition des élections de représentativité dans les TPE ont été annoncés ce vendredi soir. Dans un contexte de très forte abstention (plus de 90 %), la CGT reste devant la CFDT, FO conservant la troisième place, mais les trois baissent à l’inverse de l’Unsa.

Les résultats de la deuxième édition des élections de représentativité des salariés des entreprises de 10 salariés ou moins et employés à domicile sont tombés, et ils ne sont pas une bonne nouvelle pour les deux premières centrales syndicales françaises. La CGT conserve la première place, avec un score élevé, à 25,12 %, et maintient son avance de 10 points sur la CFDT, qui conserve sa deuxième place à 15,49 %. Mais toutes les deux reculent de quelque 4 points.

Force ouvrière ne s’en sort qu’à peine mieux : sa baisse est de 2 points, à 13,01 %, mais l’écart avec l’Union nationale des syndicats autonomes se réduit. Le syndicat né de la scission de la Fédération de l’éducation nationale, qu’avaient rejoint des opposants internes de FO, apparaît comme le grand gagnant du scruti,n qui s’est déroulé dans la première quinzaine de janvier. Il passe en effet haut la main la barre des 10 %, gagnant 5 points, à 12,35 % tandis que la CFTC, qui arrive derrière, ne gagne que 1 point à 7,44 %.

Très faible participation

Lorsque l’on regarde le nombre de voix qui se sont portées sur les uns et les autres, le constat est cruel pour tous à une exception près. Il faut dire que le scrutin, décalé d’un mois du fait d’un contentieux - perdu - par la CGT contre le Syndicat des travailleurs corses, a encore moins mobilisé qu’en 2012.

Retrouvez l' article original dans son intégralité sur www.lesechos.fr